ZOOM SUR

/ZOOM SUR

ZOOM SUR LA COMPAGNIE FRIVOL’

La Compagnie Théâtrale Frivol’, créée en 2014 par deux passionnés de théâtre, s’est donnée pour but de développer le théâtre dans la région PACA. Elle met en scène depuis deux ans quelques beaux spectacles : La visite de Victor Haim, L’homme semence de Violette Haillault en co-production et Le Malentendu d’Albert Camus. Dialogue d’un Chien avec son Maître sur la Nécessité de mordre ses Amis, en projet : Les Précieuses Ridicules en Thalassothérapie (ad. de Molière) et en co-production : Le Journal d’une Folle (ad. de Nicolas Gogol). Elle s’est associé au metteur en scène Cyril Cotinaut aqui lui a apporté sa direction artistique notamment sur Le Malentendu.

ZOOM SUR Solenn DENIS & Erwan DAOUPHARS du Collectif DENISYAK

Né en 2010 de la rencontre du comédien et metteur en scène Erwan DAOUPHARS avec l’autrice et comédienne Solenn DENIS, le COLLECTIF DENISYAK est cette hydre à deux têtes qui s’accoquine, de création en création, avec différents artistes qui se mettent en action autour de l’écriture de Solenn et de ses pièces de théâtre à peine nées. Ensemble, allier forces et compétences, multiplier les visions et envies, et ainsi faire des créations en mille-feuilles où chacun peut penser/vivre/ressentir/expérimenter le texte afin d’ouvrir un tas de possibles à éprouver au plateau, jusqu’à trouver les lignes de force à donner à l’architecture de cette création. Puis, faire grandir ce brasier ardent et finir d’enterrer la figure du metteur en scène comme être unique et divin possédant « la » vision et de son équipe artistique à sa disposition.

ZOOM SUR LES MUSICIENS DES JAZZNIMAUX

Après six albums, une quinzaine de concerts et des tubes tels que « La Baleine à bosse » et « Les Moustiques », on ne présente plus Les Comptineurs de Tahiti. Christine VINOLO et Jérôme DESCAMPS, accompagnés par leurs amis musiciens, Inga PAN au violon, Abel DUMONT à la contrebasse et Jérôme FERLAT à la guitare, explorent l’univers du jazz et partent à la découverte des animaux de la savane.
On y fait la connaissance d'un rhinocéros complexé par son unique corne, d'une chouette attirée par un hibou grand-duc, ou bien d'un tigre qui souhaite quitter la nature pour trouver un peu de pollution.

ZOOM sur Emmanuel Noblet, sa mise en scène et son équipe

"Je cherchais depuis longtemps un texte qui rencontre mon point de vue d’acteur, et dès la lecture de ce roman, ce fût une évidence qu’il me fallait amener cette histoire sur un plateau et la raconter seul en scène : prendre une chaise et venir s’asseoir face au public. (...) Cette histoire est faite pour le théâtre, elle doit se raconter rapidement, sans temps mort, sans appuyer les émotions convoquées à chaque page, c’est un récit puissant, un matériau humain qui bouillonne, un rythme, un souffle, un suspense, c’est une énergie vitale captivante."

ZOOM SUR THOMAS LE DOUAREC

Metteur en scène prolixe, comédien et scénariste, Thomas Le Douarec est aussi à l’aise dans les tragédies que dans les comédies ou les spectacles visuels et musicaux. Fasciné depuis des années par le roman d'Oscar Wilde, il explore l’œuvre du génie anglais pour la cinquième fois et en fait pour l'occasion une véritable pièce de théâtre !

ZOOM SUR OSCAR WILDE

Fils d'un chirurgien réputé et d'une femme de lettres engagée dans la littérature irlandaise, Oscar Wilde fait de brillantes études à l'université d'Oxford. Encouragé par John Ruskin, porte parole du mouvement "esthète" prônant la recherche du "beau", Oscar Wilde adhère à son tour à ce courant artistique. Il développe alors sa théorie de l'esthétisme et part aux Etats-Unis où il prendra part au féminisme. A Londres, où il s'installe plus tard, il choque la société mondaine par ses extravagances, son cynisme et ses pièces de théâtre souvent interdites. En 1891 il publie Le Portrait de Dorian Gray qui lui assurera tout son succès. Il rencontre Lord Alfred Douglas avec lequel il mènera une vie débridée en public. Enterré au Père-Lachaise, Oscar Wilde reste une figure majeure le la littérature. Admiration ou indignation, il ne laisse personne insensible.

LE FESTIVAL VOYAGE

Pour cette 4ème édition du Festival Voyage, l’esprit qui anime notre collectif reste le même : partager des paroles d’artistes à travers des œuvres éclectiques tant dans la forme que dans le fond et créer un événement festif réunissant et unifiant les communautés et les générations. Faire un pas de plus pour découvrir et comprendre l'autre dans sa singularité, son originalité et sa complexité.

Lève la tête, Wahine

“Mana Wahine” est bien plus qu’un spectacle de danse. Et le spectacle débute avant même les premiers pas sur scène. Il y a tout d’abord ce visage qui vous accueille, qui vous cueille, dès que vous avez pénétré dans la salle, avant même de vous asseoir. Ce visage géant, tellement expressif, qui dévore l'univers des yeux. L'esprit, le mana, de la femme est là. Puissant et tendre pourtant. Il ne vous quittera plus, désormais. Dès cette seconde vous savez, vous sentez, que vous êtes perdu. Le spectacle a déjà gagné.

ZOOM sur Mario GONZALEZ et Irina BROOK

La Compagnie MIRANDA a été accompagnée par deux grands noms du théâtre dans son adaptation du DOM JUAN de Molière : Mario GONZALEZ et Irina BROOK. L'occasion pour nous de présenter les trajectoires des ces deux illustres homme et femme de théâtre. Deux metteurs en scène à l'envergure internationale dont les chemins ont croisé celui d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil. « Ce projet est né de la rencontre entre la Cie Miranda et moi. C'était une évidence, le fait de faire un projet ensemble. Mes débuts comme metteur en scène France, et même en Europe se sont réalisés avec des personnages de clown et c'est ainsi que le clown m'a amené à la Commedia dell Arte que j'ai développée avec Ariane Mnouchkine. » Mario Gonzalez (metteur en scène)