La Cie du Caméléon vous présente son actualité

Les productions locales seront mises à l’honneur au Petit Théâtre pendant le week-end de Pâques : le matin, les COMPTINEURS DE TAHITI raviront les enfants et leurs parents avec 4 concerts jeune public et en fin de journée, LES CHAMPIGNONS DE PARIS plongeront les spectateurs dans l’histoire des essais nucléaires menés par la France en Polynésie française. Et pour la première fois, avant et après Pâques, les CHAMPIGNONS DE PARIS partent en tournée avec CINE DES ILES aux Marquises.

Tournée aux Marquises des CHAMPIGNONS DE PARIS et de CINE DES ILES
Du 31 mars au 22 avril

Nuku Hiva :
Vendredi 31 mars : Les Champignons de Paris  (Salle Vainaho)
Samedi 1er avril : Ciné des îles (Au niveau du Parking de la salle Vainaho)

Ua Pou :
Vendredi 7 avril : Les Champignons de Paris (Amphithéâtre  – CSP de Hakahau)
Samedi 8 avril : Ciné des îles (Complexe sportif Anauu)

Hiva Oa :
Vendredi 21 avril : Les Champignons de Paris (Salle omnisports d’Atuona)
Samedi 22 avril : Ciné des îles (Au niveau de l’espace Tohua Pepeu)

LES COMPTINEURS DE TAHITI
Du 14 au 17 avril
Vendredi, samedi, dimanche et lundi de Pâques à 10h
Au petit théâtre de la Maison de la Culture
Concert jeune public
1h
En français et en Reo ma’ohi, Christine, Jérôme et Oscar s’inspirent de la Polynésie, de sa faune, de sa flore, de son environnement sonore, pour écrire et composer des comptines destinées aux enfants. Vous découvrirez leur nouvel album sorti en février 2017; des chansons inédites interprétées sur scène pour la première fois, à côté des grands classiques tels « la baleine à bosse », « le coq » ou  « le pain Ipo ». Un formidable moment de musique, de malice et de poésie à partager avec vos enfants, auprès d’une « famille-orchestre » toujours aussi inventive et généreuse.
LES CHAMPIGNONS DE PARIS
Du 14 au 17 avril
Vendredi et samedi à 19h30
Dimanche et lundi de Pâques à 17h
Au petit théâtre de la Maison de la Culture
Théâtre
A partir de 11 ans
1 h 40

1960. La France lance son programme d’essai nucléaire militaire dans le Sahara. Six ans plus tard, elle le poursuit en Polynésie sur les atolls de Mururoa et Fangataufa.

193 tirs, atmosphériques puis souterrains, ont été réalisés sur ce tout petit bout du monde. Il faudra attendre 1996 pour voir leur arrêt définitif.

Sous couvert de protéger la paix, la France s’est dotée d’une arme capable de détruire la Terre.

Le spectacle commence autour de la propagande de l’époque, en faveur du nucléaire et de ses bienfaits. Des éléments d’archives vidéo et audio, des extraits de discours des politiques de l’époque illustrent le rêve de progrès et de prospérité promis par la France.

La parole des témoins est ensuite relayée. Elle apporte un éclairage sur la réalité du nucléaire, les premières prises de conscience, les incidents, les mystères qui entourent certains évènements, les maladies, les vies brisées, les désastres sociaux et écologiques.

La pièce restitue les actes et non simplement les récits de souvenirs anciens. Le spectateur voit se dérouler sous ses yeux les temps forts qui ont marqué cette période et accède aux émotions et au monde intérieur des différents protagonistes.

« Seul l’art à le pouvoir de sortir la souffrance de l’abîme » Aharon Appelfeld 

« Ni rire, ni pleurer mais comprendre » Spinoza